Élections professionnelles 2018


Demande pour voter par correspondance :

délai prolongé jusqu'au 25 octobre !


Élections professionnelles : important si vous votez par correspondance

 

Vous avez reçu une information et un imprimé avec votre bulletin de salaire ; ce document est à remplir et à renvoyer dans les plus brefs délais à la DRH accompagné de la photocopie de votre carte d’identité avant le 22 octobre. Suivront dans les 15 premiers jours de novembre le matériel de vote à renvoyer dès réception pour éviter les oublis.

Voir le document de vote par correspondance

 


Vote à l'urne dans un bureau de vote :

Votre lieu de travail est situé à :

 

Sausset-les-Pins - Saint-Victoret - Marignane - Martigues - Châteauneuf-les-Martigues - Gignac-la-Nerthe - Berre - Vitrolles - Les Pennes-Mirabeau - Cabriès - Septèmes-les-Vallons - Marseille 1er / 2ème / 3ème / 15ème et 16ème arrondissements

 

Marseille 4ème / 5ème / 6ème / 7ème / 8ème / 9ème / 10ème / 11ème /  12ème / 13ème / 14ème arrondissements - Plan-de-Cuques - Allauch - Cassis - Roquevaire - Auriol - Aubagne - Gémenos - la Ciotat - Fuveau - Gréasque - Gardanne - Rousset - Peynier - Trets - Bouc-Bel-Air - Simiane-Collongue - Saint-Antonin

 

Aix-en-Provence - Salon-de-Provence - Eyguières - Lambesc - Mallemort - Saint-Chamas - Miramas - Pélissanne - Rognes - La Fare-les-Oliviers - Rognac - Saint-Martin-de-Crau - Arles - Port-Saint-Louis-du-Rhône - Saint-Rémy-de-Provence - Saint-Andiol - Tarascon - Châteaurenard - Orgon - Le Puy-Sainte-Réparade - Istres - Velaux - Port-de-Bouc - Fos-sur-Mer - Peyrolles

Vous voterez le 6 décembre :

 

Immeuble Mirabeau

2-4 Quai d'Arenc

13002 MARSEILLE

 

 Salon d'honneur

Hôtel du Département

52, avenue de Saint-Just

13004 MARSEILLE

 

Centre d'exploitation des routes

chemin de la Croix Blanche

13330 SALON-DE-PROVENCE


___________________________________________________________________________________________________________

Vote par correspondance :

Si vous êtes en congés, congés-maladie, absent ou que vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas voter le 6 décembre dans un bureau de vote, vous devez voter par correspondance. Les assistant.e.s familiaux et les vacataires votent obligatoirement par correspondance.

Vous devez remplir la demande vote par correspondance :


  • la faxer au 04.13.31.34.86
  • ou l'envoyer par mail : "drh_elections@departement13.fr"
  • ou par courrier (postal ou interne) à : "Hôtel du Département - Direction des ressources humaines - Service des relations sociales et de la prévention / 52, avenue de Saint-Just -13256 MARSEILLE cedex 20"

avec une copie de votre pièce d'identité (CNI, permis de conduire, passeport, etc.).

Demande pour voter par correspondance : dernier délai le 25 octobre !


Rappel des résultats 2014 au CD-13 :

CGT = 30,64% - FO = 26,78% - CFTC = 19,53%

FSU = 14,13% - UNSA = 9,00%



Les documents de la DRH pour le vote du 6 décembre

Qui vote ?

Vote par correspondance

Vote à l'urne



La communication du syndicat CGT CD13

Profession de foi

du Comité technique

Profession de foi

des CAP

Profession de foi

de la CCP

L'affiche officielle

de la CGT du CD13

Dépliant

triptyque



Contractuel.le.s, en choisissant la CGT, donnons-nous davantage de force !

pour garantir les droits contractuels individuels, lutter contre la précarité et gagner de nouveaux droits au niveau national :

  • La réalisation d’un plan de titularisation et de déprécarisation à la hauteur des enjeux, y compris pour tous les « contrats aidés », notamment les PEC (Parcours Emploi Compétences)
  • La création massive d’emplois statutaires
  • La création des cadres d’emplois nécessaires pour les missions nouvelles
  • La revendication pour les 32 heures
  • La mise en œuvre de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes
  • L’établissement d’un vrai droit et l'accès à la formation professionnelle avec un financement porté à 3 % pour le CNFPT
  • L’accès pour toutes et tous à la Fonction publique sans condition de nationalité
  • La revendication d’une négociation salariale collective


Voter CGT, c'est aussi voter contre le fascisme et les idées d'extrême-droite

Dans le métro de Stockholm, une campagne d’affichage, pour le compte du parti d’extrême droite suédois, fustige les « gangs internationaux » de migrants qui « profitent du désespoir du peuple. » À Folkestone, des néonazis anglais attaquent une manifestation de solidarité avec les migrants. À Orzinuovi, la Ligue invite la population italienne, par tract diffusé dans les boîtes aux lettres, à lui « signaler les clandestins » : « Contactez-nous si vous connaissez une administration, une association ou d’autres qui hébergent des clandestins, ne soyez pas complices de l’invasion ! »

 

Les exemples de la montée des idées et des partis d’extrême droite et de droite extrême sont hélas ! en plein essor en Europe. Ces idées se nourrissent et se développent sur la désespérance sociale, sur les promesses non tenues, les reniements, les besoins sociaux non satisfaits, la démocratie bafouée et la promotion de politiques d’austérité en France comme en Europe. Les odyssées des différents groupes de migrants sauvés sur des embarcations de fortune ces dernières semaines sont indignes d’une Union européenne et de ses États membres. Les actuels agissements des gouvernements européens font des migrants des objets d’une stratégie politicienne. Cela est cynique et inhumain. Le repli sur soi nous détourne des questions importantes, qui émergent au-delà des frontières européennes.

 

Les partis politiques d'extrême-droite européens nés de ces idées ne sont pas des partis comme les autres et constituent

de graves menaces pour la démocratie et le monde du travail. Pourtant ils ont tous réussi à faire élire des candidats dans les gouvernements concernés.

 

Pour y faire face, la CGT lutte au quotidien et  exige une Europe sociale et solidaire. La CGT combat ces idées néo-fascistes parce que leur approche est fondée sur l’inégalité, en fonction des nationalités, des origines, des religions, des couleurs ou des sexes. Elles divisent et mettent en opposition le monde du travail, et font ainsi le jeu du patronat. Elles portent des projets de régression sociale, et notamment l’austérité comme par exemple en France la volonté du Rassemblement National de supprimer un fonctionnaire sur deux dans les collectivités territoriales lors de son programme présidentiel en 2017. Dans les collectivités qu’il dirige, ce parti s’attaque à la culture, aux associations et aux droits des femmes et casse le lien social. Il remet en cause notre système de solidarité, en portant la suppression des cotisations sociales. Il menace les libertés durement conquises par les travailleurs, la liberté d’expression au travail (libertés syndicales) comme dans la société, la liberté de la presse, ou encore la liberté de mobilisation et d’organisation. La CGT appelle chaque fois que c’est nécessaire à mettre en échec partout l’extrême droite sur ses prétentions électorales et ses objectifs politiques et sociaux. Intrinsèquement pacifiste et internationaliste, la CGT a toujours combattu le populisme, le racisme, le fascisme. Aujourd’hui, plusieurs de ses organisations en territoire combattent l’installation de « Bastion Social », une officine néo-fasciste qui, sous couvert de solidarité, commet des violences inacceptables dans l’espace public de nombreuses villes. La campagne de la CGT contre les idées d’extrême droite ne doit jamais s’arrêter.



Grades et groupes hiérarchiques

Il existe une CAP par catégorie hiérarchique (A, B et C). Chaque CAP
est composée de deux groupes hiérarchiques :

  • catégorie A : groupes 5 et 6
  • catégorie B : groupes 3 et 4
  • catégorie C : groupes 1 et 2

L’effectif à prendre en compte est constitué par les fonctionnaires ayant la qualité d’électeur aux CAP au 1er janvier 2018. Ces effectifs doivent être répartis au sein des groupes hiérarchiques composant chaque CAP.

Télécharger
grades_et_groupes_hierarchiques_3_.pdf
Document Adobe Acrobat 64.2 KB


Plan de communication de la collectivité

Juillet/Août

  • Annonce des élections sur intranet juillet/août/septembre
  • Affichage par DEC, DFEN et DRP de ce même article (annonce des élections)
  • Remise au service des rémunérations du formulaire « Vote par correspondance » pour envoi en octobre

 Septembre

  • Document de communication / intranet
  • Envoi avec le bulletin de salaire du formulaire « Vote par correspondance »

 Octobre

  • Publication sur intranet d’informations complémentaires
  • Note du DGS aux DGA, Directeurs et chefs de service (informations relatives aux élections professionnelles, sites de vote et sites d’emploi rattaché)
  • Affichage des listes de candidats à chaque étage de la DRH et mise en ligne sur Intranet
  • Envoi d’une note à la DEC sur la problématique des ATC
  • Envoi d’une note aux assistants familiaux de la DGAS pour les informer du vote par correspondance

 Novembre

  • Mi novembre : Mise en ligne sur intranet d’un document « préparons-nous à voter »
  • Publication sur intranet des plans d’accès aux sites de vote

 Selon délai réglementaire

  • Publication / affichage / mise en ligne de la liste électorale 7 octobre
  • Décisions sur les réclamations concernant la liste électorale 22 octobre
  • Réception / contrôle puis affichage des listes de candidats 27 octobre
  • Envoi du matériel de vote et de la propagande électorale( 26 novembre)

Les élections professionnelles dans la Fonction publique

Les fonctionnaires éliront leurs représentants du personnel pour les trois versants de la fonction publique (d’Etat, Territoriale et Hospitalière) le 6 décembre 2018. Notre ambition est de gagner les élections de 2018 et de conforter notre place de première organisation syndicale dans la fonction publique territoriale.

 

Les dates clés d’ici les élections :

  • 6 octobre au plus tard : affichage des listes électorales.
  • 16 octobre au plus tard : date limite pour vérifier les inscriptions sur la liste électorale.
  • 25 octobre : date limite des dépôts des candidatures (exiger la remise du récépissé de dépôt de liste).
  • 26 octobre : Remise de décision motivée de l’irrecevabilité de la liste au délégué de liste par l’autorité territoriale ou le Président du CDG.
  • 27 octobre : affichage des listes des candidats.
  • 28 octobre au plus tard : Possibilité de contestation de la décision de non recevabilité des listes par l’autorité territoriales, auprès du tribunal d’administratif, qui statue dans un délai de 15 jours (appel non suspensif).
  • 6 novembre : date limite d’affichage des agents admis à voter par correspondance.
  • 26 novembre : date limite d’envoi du matériel de vote et de la propagande des élections aux électeurs qui votent par correspondance.
  • 6 décembre : Date du scrutin.
  • 11 décembre : Date limite de contestation sur la validité des opérations électorales, portées devant le Président du bureau de vote. Ce dernier statue sur les contestations dans un délai maximum de 48 heures.Il adresse sa décision motivée, copie au Préfet. Puis le cas échéant, recours administratif.