La carrière


Après un dégel insuffisant, gagnons des augmentations à la hauteur de l’urgence salariale !

Le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques vient d’annoncer une augmentation de 3,5 % de la valeur du point d’indice applicable au 1er juillet, alors que l'inflation sur un an est actuellement de 5,2 %. Avec cette mesure, le gouvernement confirme que le seul moyen efficace d’augmenter les salaires de tous les personnels de la Fonction publique, c’est d’augmenter la valeur du point d’indice. Il reconnaît ainsi l’erreur profonde qu’a constituée le maintien du gel depuis le début de la présidence Macron. Il s’agit d’une véritable défaite idéologique, qui marque l’échec des politiques salariales fondées sur l’individualisation et la multiplication des mesures parcellaires. 

Télécharger
2022_06_28_point_indice.pdf
Document Adobe Acrobat 48.8 KB

La valeur du point d'indice

Date Valeur
01/04/2004 4,3963
01/02/2005 4,4183 
01/07/2005  4,4404
01/11/2005 4,4759 
01/07/2006 4,4983 
01/02/2007  4,5343
01/02/2008 4,5570
01/07/2008 4,5570
01/01/2009 4,5706
01/07/2009 4,5935
01/10/2009 4,6073
01/07/2010 4,6303
2011 à 2015 GELÉ !
01/07/2016 4,6580
01/02/2017 4,6860
2018 à 2021
GELÉ !
01/07/2022 4,8500


La rémunération

Le traitement

Principal élément de la rémunération, le traitement est fonction du grade ainsi que de l'ancienneté (échelon). Chaque grade est affecté d'une échelle indiciaire. A chaque indice correspond un traitement. Pour évaluer le traitement brut d'un fonctionnaire, il suffit de multiplier la valeur du point d'indice (publié au Journal Officiel lors de chaque réévaluation) par l'indice. Par exemple, si l'on veut connaître le traitement brut mensuel d'un fonctionnaire qui est à l'indice 306, on multiplie 306 par 4,53427 euros (valeur mensuelle du point d'indice au 1er février 2007), soit 1 387,48 euros.

Les grilles indiciaires

Les grilles indiciaires sont consultables ci-contre en cliquant sur le lien. 

La rémunération

La rémunération est constituée par le traitement, l'indemnité de résidence, le supplément familial de traitement, des indemnités instituées par un texte législatif ou réglementaire. À cela s'ajoute, dans certains cas, la "nouvelle bonification indiciaire".

L'indemnité de résidence

Créée à l'origine pour compenser les différences du coût de la vie entre les lieux d'exercice des fonctionnaires, son montant, déterminé en pourcentage du traitement (au maximum 3%), varie en fonction de la zone géographique de la résidence administrative.

Le supplément familial de traitement

Cet élément de la rémunération est versé indépendamment des prestations familiales de droit commun. Son montant dépend notamment du nombre d'enfants à charge. Il comporte une partie fixe et une partie variable exprimée en pourcentage du traitement.

Les indemnités instituées par un texte législatif ou réglementaire

Ces indemnités sont facultatives. La plupart d'entre-elles dépendent du grade du fonctionnaire. Il convient de distinguer les indemnités auxquelles tous les fonctionnaires peuvent prétendre et celles qui sont directement liées aux fonctions ou à des sujétions propres à certains emplois.

La nouvelle bonification indiciaire (NBI)

Cette bonification, exprimée en nombre de points d'indice est attribuée aux fonctionnaires exerçant des fonctions impliquant des responsabilités particulières ou une technicité spécifique. 

Les sites officiels et législatifs de la fonction publique territoriale



Les filières

Administrative

Administrateurs territoriaux,  Attachés territoriaux, Secrétaires de mairie, Rédacteurs territoriaux, Adjoints administratifs  territoriaux

Technique

Ingénieurs territoriaux, Techniciens territoriaux, Agents de maîtrise territoriaux, Adjoints techniques territoriaux, Adjoints techniques territoriaux des établissements d’enseignement

Sociale

Conseillers territoriaux socio-éducatifs, Assistants territoriaux socio-éducatifs, Éducateurs territoriaux de jeunes enfants, Moniteurs éducateurs territoriaux et intervenants familiaux, Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles, Agents sociaux territoriaux,

Médico-sociale

Médecins territoriaux,  Cadres territoriaux de santé infirmiers et techniciens paramédicaux, Sages-femmes territoriales, Puéricultrices cadres de santé,  Psychologues territoriaux, Puéricultrices, Infirmiers territoriaux en soins généraux, Infirmiers  territoriaux, Auxiliaires territoriaux de puériculture, Auxiliaires territoriaux de soins

Médico-technique

Biologistes, vétérinaires  et pharmaciens territoriaux, Techniciens paramédicaux territoriaux

Culturelle

Enseignement artistique : Directeurs d’établissements territoriaux d’enseignement artistique, Professeurs territoriaux d’enseignement artistique, Assistants territoriaux  d’enseignement artistique

Patrimoine  et Bibliothèques : Conservateurs territoriaux du patrimoine, Conservateurs territoriaux  de bibliothèques, Attachés de conservation du patrimoine, Bibliothécaires territoriaux, Assistants territoriaux de conservation du  patrimoine et des  bibliothèques, Adjoints territoriaux du patrimoine

Animation

Animateurs territoriaux, Adjoints d’animation territoriaux

Police municipale

Directeurs de police municipale, Chefs de service de police municipale, Agents de police municipale, Gardes champêtres

Sapeurs-pompiers professionnels

Capitaines, Commandants, Lieutenants-Colonels et Colonels de SPP, Médecins et Pharmaciens de SP, Infirmiers d’encadrement de SPP, Lieutenants de SPP, Infirmiers de SPP, Sous-officiers de SPP, Sapeurs et Caporaux de SPP

Sportive

Conseillers territoriaux des activités physiques et sportives, Éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives, Opérateurs territoriaux des activités physiques et sportives,