Le fil de l'actualité


CAP d'avancements et promotions 2019

Les Commissions Administratives Paritaires se réuniront mardi 29 janvier 2019 à 9H00.
Les listes sont consultables au local syndical CGT de l'Hôtel du Département
tous les jours de 9 heures à 17 heures (local A1 131).

Vous pouvez aussi téléphoner au 04 13 31 19 70 à 19 74
ou envoyer un courriel (syndicat.cgt@departement13.fr)
ou une télécopie au 04 13 31 19 79
Madame la Présidente Vassal est pour des ratios à 100%... à la Métropole !

Après le CTP du 18 octobre 2019 où notre collectivité a voté des ratios pour les promotions 2019 et à quelques mois de réflexions sur les propositions renouvelées de la délégation CGT pour des taux à 100% pour les avancements et les promotions, la Présidente VASSAL a annoncé des taux à 100% aux vœux des agents de la Métropole Aix-Marseille-Provence le 18 janvier. Notre syndicat, les élu·e·s CGT des CAP, la délégation CGT au CTP renouvellent leur proposition de taux d'avancements et de promotions à 100%, élément du statut de la fonction publique et de l'évolution de carrière. Nous demandons à la Présidente de la Métropole et du Conseil Départemental d'accorder la même décision et le même engagement pour les agents du Conseil Départemental. Ensemble restons mobilisés !


MANIFESTATION À MARSEILLE AU VIEUX-PORT

MARDI 5 FÉVRIER 2019 À 10H30


Pouvoir d’achat : 8 organisations syndicales de la Fonction publique appellent les agents à se mobiliser !

Nos organisations syndicales (CGT, CFDT, Unsa, FSU, Solidaires, FA-FP, CFE-CGC, CFTC) représentatives de plus de 5 millions d’agents, lancent une pétition pour exiger une revalorisation salariale de toutes et tous les agent-es. Nous appelons l’ensemble des collègues à la signer et faire signer massivement.

 

Au quotidien, les agents publics travaillent au service de l’intérêt général et font vivre des services publics de qualité sur l’ensemble du territoire. Améliorer leur pouvoir d’achat est d’autant plus urgent que, depuis son arrivée, le gouvernement a accumulé des mesures négatives à leur encontre (gel de la valeur du point d’indice, mauvaise compensation de l’augmentation de la CSG, rétablissement du jour de carence…).

 

Au cours des prochaines semaines, les militant.e.s iront sur le terrain, pour faire signer cette pétition, également disponible en ligne.

Les premiers signataires de cette pétition sont :

  • Jean-Marc Canon (CGT Fonction publique)
  • Mylène Jacquot (CFDT Fonctions publiques)
  • Luc Farré (Unsa Fonction publique)
  • Bernadette Groison (FSU)
  • Gaëlle Martinez (Solidaires Fonction publique)
  • Bruno Collignon (FA-FP)
  • Nathalie Makarski (Services publics CFE-CGC)
  • Denis Lefebvre (CFTC Fonctions publiques)


Le débat, on va se le faire !

La prose du président des riches est en train d’arriver. 5 pages et 32 questions insipides plus tard, le message est clair : je vous ai écoutés mais ne comptez pas sur moi pour vous entendre. Pas de rétablissement de l’ISF, rien sur le pouvoir d’achat, les salaires, les pensions et minimas sociaux. Bref, rien sur les légitimes revendications qui font s’exprimer la colère depuis des mois, qu’elles soient portées par la CGT ou par le mouvement des gilets jaunes. Macron persiste et signe : j’ai un programme et je l’appliquerai...

Télécharger
cahier_premier_jet_sr_ca_2.pdf
Document Adobe Acrobat 4.8 MB


« les questions sociales sont sorties de l'entreprise »

Interview de Michel Wieviorka, sociologue, dans la NVO

Dans le cadre d’une grande enquête sur la mouvement social des gilets jaunes que nous publions dans le magazine NVO de janvier 2019, nous avons interrogé 
 Michel Wieviorka, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et directeur du Centre d'analyse et d'intervention sociologiques (CADIS). Il est l’auteur de plusieurs articles et a participé à nombre d’émissions durant ce mouvement social. Il nous en livre une analyse et évoque le rapport paradoxal de ce mouvement social avec le syndicalisme.



Déménagement : la CGT écrit au Président du CHSCT

La Direction des Routes et des Ports doit déménager rue de Ruffi. Or, le CTP n’a pas été saisi de ce dossier alors que depuis octobre 2017 il existe un groupe de travail sur « l'optimisation de l’espace bureaux de l’HD 13 » et qu’il devait aborder le bilan de la phase II ainsi qu’une phase III devant proposer la création de 150 nouveaux postes de travail à l’HD 13.

Télécharger
CHSCTrouteRUFFI.pdf
Document Adobe Acrobat 135.0 KB


La CGT, premier syndicat du CD-13 a fêté sa victoire !

C'est le 10 janvier 2019, dans la salle de l'ancien restaurant administratif "Carré Bleu", que la CGT du CD-13 a fêté sa victoire électorale aux dernières élections du 6 décembre dernier lui accordant 1,4% supplémentaires et la plaçant toujours en tête des syndicats de la collectivité. C'est ainsi une centaine d'adhérent·e·s et sympathisant·e·s qui ont pris part à ce moment de convivialité autour d'un apéritif amical. La CGT, toujours à vos côtés, pour la défense du service public !



Motion de soutien aux personnels des écoles de Marseille

Dans le cadre du conflit des personnels des écoles de Marseille, en grève reconductible depuis le 7 janvier 2019, la Mairie de Marseille pour tenter de casser le mouvement de grève a lancé des arrêtés de désignation à l’encontre de l’ensemble des personnels. Face à cette attaque au droit de grève, nous demandons à l’ensemble de nos organisations d’envoyer la motion ci-jointe à :

  • Le Maire : Jean Claude Gaudin jcgaudin@marseille.fr
  • Le DGS Jean Claude Gondard jcgondard@marseille.fr
  • Le DGA Yves Rusconi yrusconi@marseille.fr

 et de se tenir prêtes à réagir en fonction de l’évolution du conflit.

Télécharger
Motion de soutien
2019006_motion_personnels_ecole_vdm.doc
Document Microsoft Word 25.5 KB


Il faut agir pour une augmentation immédiate des salaires, pensions et de la protection sociale !

Pour la CGT, les revendications auxquelles il faut répondre, pour « un état d’urgence économique et social », sont : l’augmentation immédiate du Smic à 1 800 euros, l’augmentation généralisée des salaires, des pensions, du point d’indice dans la fonction publique, plus de justice fiscale, le rétablissement de l’impôt sur la fortune, l’exigence des négociations sur les salaires dans les entreprises, des services publics qui répondent aux besoins, la relance de la politique industrielle. Les mesures annoncées par Macron ne répondent en rien à l’urgence sociale : plus de 8 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté, et ce ne sont pas quelques euros qui vont leur changer la vie.

Télécharger
1811042-TRACT-CONTRE-LA-VIE-CHERE-MOBILI
Document Adobe Acrobat 159.0 KB




Les documents récents à consulter