Non à la remise en cause du statut ! Retrait de la loi sur la « gestion de la crise sanitaire » !

Non au passe sanitaire, non à l’impasse sur nos libertés démocratiques !

Le gouvernement et sa politique dite sanitaire porte l’entière responsabilité dans la confusion qui demeure aujourd’hui sur la question vaccinale. La Fédération CGT des services publics, avec les personnels de la filière médico-sociale, avec les sapeurs-pompiers professionnels, avec les agents des parcs, jardins et installations sportives qui se sont déjà exprimés à ce sujet, défend la ligne : « convaincre, ne pas contraindre » et s’oppose à la mise en œuvre du "passe sanitaire". D’ores et déjà, plusieurs préavis de grève locaux ont été déposés pour défendre ces revendications.

Télécharger
communique_fdsp_cgt_passe_sanitaire_2707
Document Adobe Acrobat 591.5 KB

Passe sanitaire dans les collectivités... Protégez vous !

La mise en place de la loi de gestion de la crise sanitaire va contraindre les collectivités à exiger la présentation d’un "passe sanitaire" aux usagers des services publics. Cette mesure étant, pour le moins, fortement controversée, les agents des collectivités territoriales au contact du public (entrée de musée, piscine, salles de spectacles…) et contraints par l’employeur de procéder au contrôle du passe sanitaire des citoyens désirant se rendre dans un établissement public, vont encore devoir affronter le mécontentement et la colère des usagers alors qu’ils ne sont en rien responsables des décisions unilatérales prises par le pouvoir. Cette situation est susceptible de générer des pressions, des agressions, ou autre types de violence à l’encontre de ces personnels, qui seraient parfaitement inacceptables. Rappelons donc, que c’est aux employeurs territoriaux de garantir les bonnes conditions de mise en œuvre des directives qu’ils demandent d’appliquer, à tous leurs agents.

Télécharger
tract_pass_sanitaire.pdf
Document Adobe Acrobat 1'015.2 KB

Courrier unitaire à la ministre de la Transformation de la fonction publique :

Télécharger
2021.07.28_-_courrier_mtfp_-_pass_sanita
Document Adobe Acrobat 172.7 KB

Pour une politique sociale et de santé juste et démocratique

Pétition : loi sanitaire et régressions sociales à venir

Le 22 juillet dernier, une tribune était signée par des dizaines de responsables d'organisations syndicales, associatives et politiques, de santé, d'élus et de personnalités, d'horizons très divers. Le 25 juillet, un accord était trouvé au Parlement pour une loi sanitaire conduisant à des régressions sociales inédites : possibilité de discriminer à l'embauche, de suspendre le salaire ou de licencier des salarié·e·s, en CDD ou précaires, parce qu’ils ou elles ne sont pas vacciné·e·s ; refus de patient·e·s dans les hôpitaux pour la même raison ; plus largement, instauration d'un contrôle et d'une surveillance généralisés sur la population. Il faut combattre la pandémie de façon juste et démocratique. D'autres mesures sont nécessaires pour cela. Devant la colère exprimée dans la rue et tout en appelant à une vaccination large et massive, un large arc de forces progressistes lance une pétition pour exiger une tout autre politique de lutte contre la pandémie. Une politique fondée sur la prévention et l'accès égal à la vaccination, des moyens bien plus importants pour la santé publique, la réduction des inégalités et la solidarité internationale


27 juillet 2021

Manifestation des personnels médicaux devant l'ARS


Passe sanitaire

10 points d'alerte de la défenseure des droits

L’évolution rapide de l’épidémie de Covid-19, portée par le variant Delta, a conduit le gouvernement à présenter en Conseil des ministres un projet de loi relatif à "la gestion de la crise sanitaire". Ce texte proposant des transformations profondes pour l’exercice de droits et libertés qui sont au fondement de notre pacte social et républicain, la Défenseure des droits, malgré des délais extrêmement contraints pour l’examiner, a souhaité rendre public un avis au Parlement ce jour.

Télécharger
cp_-_defenseur_des_droits_-_extension_du
Document Adobe Acrobat 1.2 MB

Projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire – remarques et interrogations de la CGT

Au-delà de la méthode législative accélérée, le projet de loi sur l'extension du passe sanitaire et l'obligation vaccinale laisse un grand nombre de questions sans réponse tant sur sa mise en œuvre que sur les conséquences graves qu’il pourrait engendrer sur la situation des salariés. En l’état, ce texte est porteur de transformations profondes de notre pacte social. Face aux contraintes et aux pressions qui s’expriment déjà sur les salariés, la CGT réaffirme son opposition à toutes mesures antisociales. Ces questions ont été formulées après examen de l’avant-projet de loi.

Télécharger
20210720_questionnaire_parlementaires_pj
Document Adobe Acrobat 545.3 KB

Un projet de loi liberticide

L’avant-projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire discuté à l'Assemblée nationale impose un passe sanitaire aux agents publics et privés intervenant dans les centres de santé, les centres mobiles de soins, les services de médecine scolaire et de médecine préventive du travail, les services et équipements médico-sociaux, EHPAD et établissements accueillant des personnes handicapées, les aides à domicile et les professionnels de santé libéraux.

Télécharger
CGT-ACTUALITÉS.pdf
Document Adobe Acrobat 431.2 KB
Télécharger
Résolution du Parlement européen
résolution 2361 (1).pdf
Document Adobe Acrobat 154.2 KB